Search

La raclette façon Linda

Home  |  Cuisine   |  Plats   |  La raclette façon Linda

La raclette façon Linda

À nos débuts avec mon chéri, chaque semaine il nous fallait notre raclette (dans « à nos débuts » comprenez pendant 3 ans). Durant l’été brûlant marseillais, on activait alors la climatisation à fond pour mieux apprécier ce plat de chez moi qui sait rendre nos soirées magiques ! Mais notre balance s’affolant nous avons conclu un pacte. Nous nous offrons désormais une raclette par mois. À la rigueur pour chaque circonstance exceptionnelle on s’octroie un écart. La dernière occasion en date ? Notre parfait emménagement dans notre somptueuse nouvelle maison.

Comment je la prépare, comment je la cuisine, comment j’agrémente et modernise la raclette pour la rendre si spéciale ? Voici ma recette 100% halal (et secrète).

extrait d'un ELLE de décembre

A/La base

  1. Je m’équipe bien : pour une raclette réussie il me faut d’abord un appareil digne d’elle. Le mien ? Le classique Tefal avec des caquelons et surtout une pierrade (la vraie, en pierre !!) pouvant accueillir la charcuterie et les légumes à faire griller.
  2. Je varie les fromages : le messie de ce plat c’est la raclette originaire du canton du Valais en Suisse mais moi je l’aime aussi accompagné de ses autres prophètes : le morbier, le comté, le saint-nectaire, le reblochon, la fourme d’Ambert ou l’appenzeller, plus corsé.
  3. Je soigne la charcuterie : dans l’équation raclette la charcuterie tient une place de choix. Pour changer du jambon de dinde rose ou blanc j’ajoute des mini-saucisses, de la mortadelle aux olives, aux épices orientales, du bœuf séché, du saucisson sec en fines tranches, du bacon de dinde, des tranches de lard de poulet, du blanc de poulet aux herbes et des roulades à la provençale.
  4. Attention il est interdit de ne pas la faire griller comme des chips sur la pierrade !
  5. Je booste les patates : pas question de poser de grosses pommes de terre à l’eau, non je choisis la variété la plus chic, les rattes du Touquet ou de l’île de Batz.
  6. J’ajoute le croquant-fondant : gros cornichons tranchés, œufs de caille et tomates cerises.
  7. Je choisis le meilleur des boissons : jus de raisins rouges bio à servir dans de jolis verres à pied, Ice Tea pêche Migros et du Coca-Cola Zéro

B/Les options

  1. J’épice le fromage : soit je choisis une raclette au poivre, au cumin, à la moutarde soit je l’assaisonne directement. Poivre de Penja, paprika, curry doux, le truc c’est de les mettre sous le fromage pour éviter de les brûler.
  2. Je pense légumes : champignons poêlés avec des oignons, fenouil, fleurettes de brocoli ou d’artichaut, tranches d’aubergine et de courgettes déjà poêlées,  poivrons rouges, verts ou jaune que je coupe en minis cubes à ajouter au fromage. Le végétal cru ou précuit allège par ailleurs la raclette.
  3. Je propose des œufs de caille crus : on les casse alors sur le fromage pour un effet « œuf au plat ».
  4. Je n’oublie pas la salade : mâche, roquette, ou pousses d’épinards, réhaussés de fines herbes (ciboulette, persil) et d’une vinaigrette à la moutarde.

C/Les variantes

  1. Je change la cuisson des patates : au lieu de les cuire 30 minutes à la vapeur je les mets au four 35 minutes à 180°C (th.6) emballées dans du papier aluminium. Résultat : une saveur un peu grillée !
  2. J’ajoute avec les cornichons des oignons au vinaigre, des cornichons malossol, des pickles variés : carotte, chou-fleur et poivron.
  3. Je crée une raclette qui voyage au Japon avec des lamelles d’algue nori ; en Italie avec des tomates séchées à l’huile, anchois et câpres ; en Norvège avec des lamelles de saumon fumé et de l’aneth et en Grèce avec de l’origan, de l’avocat et des olives.

En conclusion, elle est bonne, elle est chaude, elle est riche et est sans conteste mon plat préféré depuis toujours. Avec mes astuces vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vous imprégner de ses multiples saveurs.
Alors faites comme moi, apprenez à apprécier, varier et enrichir la raclette tout au long de l’année sans forcément attendre l’hiver. J’ai déjà converti ma meilleure amie, Lys. Admirez-la soufflant ses bougies d’anniversaire sur un gâteau de fromages de raclette !

PREV

Les spaghettis bolognaise

NEXT

Les escalopes à la crème

WRITTEN BY:

Lovalinda c'est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !

  • Olga
    REPLY

    je confirme et j’atteste ici présente que la raclette LINDA est la meilleure (je suis une critique hors pair en patate) ainsi que la plus organisée en saveurs, en originalité, en déco, en convivialité !!
    j’ai de plus adopté sa delicieuse recette poivrons grillés, champignons et oignons frits qu’on laisse fondre sur le fromage !!!!!!!
    meme seule J’essaie egalement de me tenir a une raclette par mois au lieu de 4 !!!!!!!
    MIAMMM
    bisous bisousssss
    culinairement votre
    Lys

    17/01/2012
  • Petite fleur 
    REPLY

    15 kg en un an … Ne cherche plus …
    ;)
    Petite fleur 

    17/01/2012

LEAVE A COMMENT