Search

L’humeur avant bébé

Home  |  Lifestyle   |  Humeurs   |  L’humeur avant bébé

L’humeur avant bébé

Lovalinda m’a ouvert une petite fenêtre sur son blog pour que je partage mes émotions, coups de cœur, envies…de maman. Ce petit post sera avant tout sur mon humeur avant l’arrivée de bébé numéro 2.

Devenir Maman est la chose qui m’a fait découvrir la notion du pur bonheur. Avant cela j’étais heureuse pour plein de raisons : être amoureuse, sortir avec mes copines, passer du temps avec ma famille, manger de la brioche avec du Nutella, partir en vacances… mais aussi insatisfaite et tout le temps en quête de mieux, de plus etc…
Mais l’arrivée d’un enfant dans sa vie vous chamboule le cœur. Quand ma fille est entrée dans nos vies il y a 4 ans, c’est un rayon de soleil qu’on nous a livrés. Notre petite Ayane Sunshine, comme on la surnomme, est à elle seule le meilleur des anti coups de blues, la joie de vivre incarnée…
Je vous sens sourire, oui nous les parents on est pas tout le temps objectifs et nos enfants sont les plus beaux, les plus forts et les meilleurs. Mais là c’est la vérité ! Elle est le concentré de 12 ans d’amour donc c’est vous dire si elle est notre raison de vivre. Bref je m’égare….

L'humeur d'avant bébé de LuckyLex | LovaLinda x Blog x Lifestyle x GrossesseLà, à moins de trois semaines de l’arrivée de mon fils je suis dans cet état de plénitude avec ce trop plein d’amour à partager. Je me demande à qui il va ressembler, je pense à son petit corps blotti contre le mien, j’ai envie de croiser son regard, le serrer contre moi, lui dire que je l’aime….
Pour toutes celles qui ont vécu cela ou qui vivent ces moments en même temps que moi, on est toutes pareilles, chaque matin on se lève en se demandant si ce sera aujourd’hui et chaque soir on se couche en se disant que ce sera peut être demain. Et on attend patiemment…
Bon en même temps, il y a aussi les raisons plus « obscures » qui font qu’on a hâte d’accoucher : le mal de dos, notre côté baleinesque qui devient difficile à gérer, les insomnies, la difficulté à se baisser, mettre ses chaussures… Car que l’on prenne 8 ou 30 kilos, le combat est le même…
On dit souvent qu’il faut souffrir pour être belle mais le vrai adage serait plutôt il faut souffrir pour être maman. On parlera dans plusieurs posts du rôle de maman d’ailleurs !
Moi en tout cas je fatigue mon mari car j’ai besoin que le nid douillet soit prêt pour notre fils, comme si j’allais accoucher demain alors qu’il me reste 3 semaines. Mais ces messieurs ne comprennent pas qu’en fin de grossesse nous sommes comme des animaux, notre corps ne répond que selon certains besoins purement mammifériens (je sais j’invente beaucoup de mots mais j’aime ça…).

Je vous souhaite à vous toutes les lectrices de ce blog, de vivre l’expérience de la maternité, d’avoir la chance d’avoir des enfants en bonne santé et de les rendre heureux et épanouis.
Pour certaines les grossesses et les accouchements se font dans la douleur et sont un parcours du combattant. Je pense aussi à toutes celles-là ; car si devenir Maman est la plus belle chose, elle peut aussi être la plus effrayante suivant son parcours.
Un vrai conseil, écoutez votre cœur, soyez aimantes et rassurantes avec vos enfants, ne soyez pas qu’une Maman et pensez à vos maris, conjoint(e)s.

Le bonheur avec un enfants ça passe aussi par son propre bonheur individuel et celui de son couple.

On se retrouvera vite sur d’autres posts car je suis ce que l’on peut appeler une maman poule alors je prône l’allaitement, le cododo et j’en passe. Mais bien entendu chaque couple, chaque femme doit élever son enfant selon ses propres convictions et nul ne doit juger.
En attendant je retourne à mes activités favorites de cette fin de grossesse : rangement, séries TV et squattage de mon canapé… Vous avez mieux ?

Photos by Healthrow & Demaeparamamae

Et maintenant, les commentaires !

PREV

L'expérience "Flux"

NEXT

La remise en question bloguesque

WRITTEN BY:

<p>Née à Marseille mais exilée à Paris, en manque de cigales et de chaleur, mariée, maman, évoluant dans l’univers du luxe mais les pieds sur terre, Alexia est une passionnée qui partage avec vous ses envies, ses coups de cœurs, ses escapades, ses recettes et plein de belles choses.</p>

  • Lindaz
    REPLY

    Tu décris parfaitement ce moment magique ou on s’apprête a devenir maman.
    Pour moi la naissance de ma première a été comme une seconde naissance,
    et le deuxième n’en parlons pas le bonheur absolu.
    Je crois que je n’arriverais jamais à mettre une croix définitive sur cette expérience si magique que représente la grossesse dans la vie d’une femme et la naissance de son enfant.
    ……ben bravo tu me donne envie d’un pti troisieme :)

    12/05/2014
    • Luckylex
      REPLY

      Lindaz tu me vois ravie si cela t’a donné à nouveau envie….j’ai tellement aimé ma première grossesse et la venue de ma poupée dans ce monde que je lui ai écrit un blog non public où je parle d’elle, de son univers, de ce qu’elle nous apporte ….comme ça elle aura une trace indélébile de tout cela comme une preuve d’amour de sa maman. J’ai hâte de voir mon fils et tes mots ne font que me donner encore plus envie qu’il soit là….

      12/05/2014
  • Gaëlle
    REPLY

    Magnifique résumé de ce que peut être le “être Maman”
    Je ne souhaitais pas forcément devenir Maman, les ambitions, ma carrière, ma vie tout simplement me convenait bien.
    La vie m’a vite fait changer d’avis grace a une magnifique rencontre. Mon mari.
    Mon fils a 3 ans bientôt et j’ai l’impression de toujours l’avoir connu. Son visage à toujours existé.

    Il m’a apporté un bonheur et une force inestimable et je n’oublie pas que tout cela n’existerait pas sans mon mari.

    Beaucoup de bonheur à toi Luckylex et courage pour ces derniers jours:-)

    Gaëlle

    12/05/2014
    • Luckylex
      REPLY

      Merci beaucoup Gaëlle comme tu le dis si bien un enfant nous apporte une force inestimable … Et on ne voit plus nos vies sans eux comme s’ils avaient toujours étés la

      12/05/2014

LEAVE A COMMENT