Search

L’échappée milanaise

Home  |  Lifestyle   |  Voyages   |  Europe   |  L’échappée milanaise

L’échappée milanaise

Alors que nous étions en route pour un week-end à Porto longtemps élaboré et réservé pour l’anniversaire de mon homme, le destin nous a finalement amené dans la capitale de la mode des plus vibrantes : Milan.
Pris de court et en dernière minute extrême nous avons rejoint la cité en jet. Je sais ça semble irréel pour une petite blogueuse lambda comme moi pourtant c’est vrai grâce à la compagnie Twin Jet qui dessert Marseille et Milan en 1heure à un prix à trois chiffres…
Survolant alors les Alpes du Sud je frémissais à l’idée de découvrir enfin cette ville aux multitudes de boutiques de luxe, de jeunes créateurs et son histoire toutes liées à mes passions : la mode, la mode et la mode… Entre ses quotidiens nationaux, ses maisons d’édition, et surtout de couture, Milan rivalise avec New York ou Paris dans mon cœur. C’était dire mon impatience !

 

D’ailleurs, pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour visiter Milan :

  • cette riche métropole capitale de la Lombardie active et branchée
  • cet épicentre névralgique de la mode italienne rendu moderne grâce à l’envahissement deux fois par an d’une horde de stylistes, fashionistas et journalistes aux exigences surdimensionnées
  • cette créatrice de tendances sachant faire oublier qu’elle n’est certes pas la capitale de l’Italie mais bien la reine mode du pays
  • cette destination élégante aux monuments spectaculaires et gourmandises exceptionnelles

Ah oui je sais pourquoi !! Je cherchais un partenaire de route aussi passionné de shopping et de tourisme que moi. Et Dieu merci, je l’ai trouvé et je crois que je lui ai fait passé l’anniversaire de sa vie…

Voici alors comme chaque chronique « voyage », mes coups de cœur visites, mes moments magiques et les endroits où je vous conseille de dormir.

Les visites incontournables

  • La cathédrale « Duomo » une merveille gothique, fierté des Milanais dans le monde entier, majestueuse et imposante entièrement construite en marbre de Candoglia et considérée comme l’une des plus belles de la planète. Elle est tout en dentelles de pierre, clochetons, pinacles, de plus de 100m de haut, ornée de 2000 statues et se visite tôt le matin ou avant 18h30 pour une petite
    balade sur le toit, à quelques 70 mètres du sol, au milieu des 135 gargouilles. Le symbole de la ville qui permet de contempler la ville vue d’en haut.
  • La galerie Vittorio Emanuele célèbre pour ses cafés, ses librairies et ses boutiques de créateurs.
  • La Scala, le plus célèbre théâtre d’Italie, haut lieu de l’art lyrique, où se sont produits de nombreux musiciens tels Verdi ou Puccini. C’est ici même que la Callas fera ses premiers pas vers la gloire dans les années 50.
  • La Pinacothèque de Brera qui renferme des classiques de la peinture italienne de la Renaissance (Raphaël, Le Titien…). En deux mots, c’est le Louvre milanais sauf qu’ici en sortant du musée on apprécie le quartier de Brera, vieux et pittoresque.
  • Le couvent Santa Maria delle Grazie, où l’on vérifie si Marie Madeleine se cache ou non sous les traits d’un des apôtres duChrist, dans la Cène de Léonard de Vinci, aussi célèbre que notre Joconde nationale. La «Cène» de Léonard de Vinci, oeuvre à ne manquer sous aucun prétexte reconnue patrimoine de l’Unesco en 1980, est l’un des plus grands chefs d’oeuvre du maître toscan (réservation nécessaire et indispensable).
  • Le château des Sforza, ancienne demeure des ducs, qui abrite un musée dédié à la sculpture.

Les séances shopping obligatoire :

  • La Rinascente sur la piazza Duomo (le Printemps Haussmann local)
  • Les boutiques de jeunes créateurs « tendance » situées sur le Corso Como pour des sessions shopping à la locale.
  • Les nombreux magasins de haute couture italienne qui jalonnent notamment le Corso Vittorio Emanuele ou la Via Montenapoleone.
  • Abercrombie&Fitch pour admirer les vendeurs et vendeuses tous mannequins (préférez le dimanche et évitez le samedi si vous ne souhaitez pas vous taper 1heure d’attente puisque c’est le hot-spot shopping de la ville)
  • A l’intérieur du Palais Brera, les boutiques de jeunes stylistes, souvent formés à l’école des Beaux Arts de la ville
  • L’Excelsior dans la Galleria del Corso (le Colette milanais qui telle une galerie d’art sur 6 étages occupe un ancien multiplex de cinéma offrant même une pause Ladurée)

Les instants inoubliables

  • Se déplacer en tram
  • Déguster le meilleur poisson de la citéau Ciro – Via Piero della Francesca, 52
  • Bruncher à La Rinascente face au Duomo ou pour les grands accros (comme mon mec) opter pour les sushis préparé devant vous avec plateau tournant
  • Se balader dans les quartiers bohêmes des Naviglie et Brera où se succèdent bon nombre boutiques d’antiquaires, ateliers d’artistes et piano-bars,
  • Diner au quartier Navigli où les restos (petites trattorias) au bord de canaux antiques évoquent Venise
  • Céder à un délicieux « aperitivo » dans les bars, tradition locale d’amuse-gueule variés, copieux, savoureux et à volonté
  • Savourer la meilleure cuisine locale de la ville chez Pizza Ok – Piazza Sempione, 8
  • Vivre un match du Calcio à San Siro, temple du foot international, un Colisée version moderne des Milanais. Son architecte futuriste est un spectacle pour les yeux. Avec 80.000 places, il est le stade le plus grand d’Italie, le 3ème en Europe et le 10ème dans le monde. Aussi surprenant que cela puisse paraître, San Siro est l’unique stade milanais pour deux grosses équipes professionnelles.
  • Gouter le panettone. Certains racontent que Milan ne serait pas Milan sans le Panettone. Cette brioche fait véritablement des miracles: Victoria Beckman en raffole depuis que les stylistes Domenico Dolce e Stefano Gabbana l’ont initiée. Alors si Victoria…
  • Admirer la tête de mon mari quand après avoir souffler sa bougie je lui tends un petit présent puis qu’après déballage et remerciements le livreur d’un créateur de luxe apporte son vrai cadeau (que personne vienne me dire que l’argent ne contribue pas au bonheur, hein).
  • Prendre une photo avec un des mannequins VIVANTS à moitié nu chez Abercrombie&Fitch :

Les hôtels à choisir

  1. Maison MoschinoViale Monte Grappa, 12b : À quelques pas du Corso Como, l’hôtel, qui fut la première gare ferroviaire de la ville, est dédié à la fantaisie de 16 designers plus malicieux qu’audacieux qui ont composé l’atmosphère de douceur, couleurs, féerie, originalité offrant une adresse particulière qui séduira les plus exigeants voyageurs à la recherche du point de chute idéale pour vivre un conte de fées déjanté jusque dans sa chambre et le petit-déjeuner.
  2. Enterprise HotelCorso Sempione 91 : On ne choisit pas cet hôtel quand on est un grand fan de luxe extrême et d’originalité (non là on prend la première adresse) Simple, moderne et chic il offre un service intact et des prix défiants toute concurrence pour un 4 étoiles au service irréprochable. Son défaut au fond est que même s’il est extrêmement bien desservi il est, en tram, à 15minutes des premières rues piétonnes du centre ville.

En conclusion, Milan est certes la capitale de la mode mais n’en reste pas moins une ville musée italienne conservant plusieurs monuments, églises et chefs d’œuvre du patrimoine artistique dignes d’intérêt et magnifiant sa gastronomie dans des restaurants incroyables. En choisissant de la visiter on prévoit alors de bonnes baskets (bien chics et confortables),  des vêtements larges masquant d’avance les 3 kilos que vous prendrez et un appareil photo chargé.
Mais bon si vous décidez de passer un week-end dans la capitale de Lombardie, pensez malgré tout à casser votre « PEL » ou votre « Livret A » pour des virées shopping dignes de son nom…

PREV

Lille de beauté

NEXT

La cité d’or Aix

WRITTEN BY:

Lovalinda c'est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !

  • Isa
    REPLY

    Dernierement j ai ete prise d une envie: je ne possede aucun tee-shirt imprime dans l armoire??? j ai donc regle le probleme. Suis-je a cote de la tendance?aucun magazine n en parle, aucune amie n en porte? Merci Linda, tu viens de me rassurer…voila qui pourrait être un long sujet: le tee-shirt. Quels imprimés (rock ou regressif) et avec quoi le porter ;) bref je voulais te feliciter pour le “Bob l éponge”.

    14/10/2011
  • I’ll try to put this to good use imedmaitely.

    21/11/2011
  • Life is short, and this article saved vaulable time on this Earth.

    24/11/2011

LEAVE A COMMENT