Search

Le voyage n’est pas une chance

Home  |  Lifestyle   |  Voyages   |  Globe Trotter   |  Le voyage n’est pas une chance

Le voyage n’est pas une chance

J’ai toujours pensé que j’étais extrêmement patiente et tolérante. Pourtant presque chaque jour, depuis toujours, j’ai envie d’étrangler quelqu’un sur ma route. Ce quelqu’un c’est celui qui me dit : “Quelle chance tu as de voyager !” Lorsque j’entends cette phrase, mon sang ne fait qu’un tour. Comme dans les films j’imagine l’ombre de mes mains entourer le cou du fou qui clame cela.

Parce que NON : barouder autour du monde n’a rien à voir avec la baraka. Et j’ai des arguments pour étoffer mon point de vue. Je m’explique.

D’abord prenons la définition du mot chance. Selon le Larousse il s’agit d’une “Faveur du sort, issue heureuse de quelque chose, situation favorable de quelqu’un : Oui, j’ai eu la chance de le rencontrer. C’est une chance de vous trouver ici.”
Sérieusement, est-ce que faire la démarche de s’acheter un billet d’avion y correspond ? Je ne crois pas. À moins de se faire offrir les dits-voyages ou de les gagner à la loterie, je n’ai jamais pensé que c’était un cadeau tombé du ciel. Car qu’on soit riche ou pauvre, chanceux ou malheureux, européen, américain, africain ou asiatique, voyager ce n’est pas comme acheter un ticket de loto et attendre son tour. Non voyager c’est souvent travailler plus dur, économiser, sacrifier quelque chose pour s’évader. Parce que si on le désire vraiment, le voyage est à la portée de chacun. En effet, explorer le monde est une question de désirs, de motivation, de persévérance, de caractère et de capacité à vivre ses rêves d’envol… J’en suis l’exemple même. Alors il est vrai que tout le monde n’a pas forcément comme priorité de voyager et que tout le monde ne se donne pas forcément les moyens de partir. Mais alors pourquoi ceux qui restent évoquent la chance, quand finalement ceux qui s’en vont n’ont fait que le choix de s’en aller. Voyager qui n’est pas ni sans danger ni sans renonciation… Ce qui fait la parfaite transition à mon second argument qui suit.

Puisque voyager est surtout un choix personnel, et en rien une faveur du sort, il implique toujours des risques et des sacrifices. On dit bien que “choisir c’est renoncer” ! Prenons le cas de ma renaissance : en ouvrant la porte de ma cage dorée afin de m’envoler seule vers l’inconnu avec cet aller simple en poche, j’ai renoncé à ma carrière, à mon confort, à mes habitudes de luxe et surtout à la présence de tous mes proches. Je suis partie sans avoir la garantie d’atterrir à l’autre bout du monde saine et sauve, sans aucun contrôle sur ce qu’il pourrait m’arriver sur la route, sur qui je pourrais rencontrer, sur ce que j’allais mangé, mais surtout ce qui se passerait en mon absence et ce que je trouverais à mon retour (même si celui-ci n’est pas encore prévu)… Bref, où est la chance quand tout est une prise de risque ? Où est la chance quand être libre et détaché peut devenir angoissant ? Où est la chance quand on doit faire un choix ? Où est la chance quand on doit renoncer à sa jolie vie quotidienne pour en vivre une nouvelle ? Il n’y en a pas ! Il suffit de franchir le pas et d’arrêter les fausses excuses.

Donc si votre rêve est de voyager, rien ne vous empêche de le faire ! Travail, argent, crédit, famille, santé, confort, âge ou enfants, tout se manage et aucune raison ne vous force à rester. Par exemple pour le travail, il est aujourd’hui facile de démissionner, ou prendre un congé sabbatique… Pour l’argent il est désormais possible de voyager vraiment pas cher (jusque seulement 15€ par jour en Asie, soit 450€ par mois) ou même de trouver un petit boulot n’importe où autour du globe. Et pourquoi pas comme moi, après 18 mois à bourlinguer sur mes économies, avoir l’opportunité de se voir offrir un emploi qui permet de voyager ! Pour le crédit, il suffit de revendre ou sous-louer au même montant que votre prêt. Pour la santé, je suis depuis peu Audrey (Roulettes et sac à dos) et Raphaël (Yes Wheels Can) qui bien qu’handicapés sur fauteuil roulant sillonnent la planète et prouvent que ‘quand on veut, on peut’. Pour le confort et l’âge, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que 1-il n’y a pas plus confortable que de réaliser un rêve, même si c’est pour se retrouver perdu au milieu de la jungle, et que 2-on n’est jamais trop vieux pour voyager… Enfin pour les enfants, rien ne vous empêche de les embarquer avec vous ! Durant mon tour du monde j’ai croisé tellement de familles épanouies en vadrouille, avec des bambins heureux de vivre cette expérience unique, surtout que pour eux c’est tellement plus facile de s’adapter et voyager leur offre la meilleure école de vie. Pour tout vous dire, aujourd’hui c’est devenu mon fantasme absolu de pouvoir fonder un foyer tout en voyageant à temps plein…

 

 

En conclusion, l’important c’est de ne pas se créer soi-même des freins et ne pas devenir spectateur de sa propre vie. Fini d’attendre cet heureux hasard qui viendrait frapper à votre porte. Vous êtes les maitres de votre destin et vous pouvez chaque jour décider d’agir pour changer votre vie. Je suis bien placée pour dire que sortir de sa zone de confort est difficile mais extrêmement épanouissant. Et avec une enfance défavorisée au Maroc et des années où même manger n’étaient pas garanti, je ne considère pas que je fais partie des favorisés qui voyagent. Je ne mets pas ma vie de bohème autour du monde sur le compte de la chance. Car tout est une question de choix et de priorité. La mienne est de me donner les moyens de découvrir la planète au détriment de tout, confort matériel, stabilité sociale, carrière à succès et compte en banque plein…

Pour finir, je dois tout de même avouer qu’il y a une petite part de chance dans ma vie dans le fait de pouvoir voyager. La chance d’être en bonne santé, qui me permet d’avancer plus forte, la chance d’être une femme née en France, qui me donne le droit à la liberté de vivre mes choix, la chance d’avoir un passeport européen, qui facilite les passages de frontières, la chance d’avoir grandi entre deux pays qui a ouvert mon esprit sur le monde, la chance d’avoir travaillé en Europe où mon expérience professionnelle est reconnue désormais partout, et aussi “la chance” d’avoir été élevée par une mère célibataire, qui trop occupée à accumuler trois boulots, a initié mon frère et moi aux voyages en solo dès nos 5 ans…

Et vous qu’en pensez vous ? Est-ce que pour vous voyager est une chance ou un choix ? Qui ici va continuer à dire que je suis chanceuse de parcourir le monde ? Promis, j’ai beau être certaine de mon raisonnement, je demeure ouverte au débat et ne renierai personne !

Et maintenant, les commentaires !

PREV

L'English rêvé

WRITTEN BY:

<p>Lovalinda c’est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !</p>

  • Anonymous
    REPLY

    Mon rayon de soleil je t’aime ❤️

    29/06/2017
  • Nol nol Z
    REPLY

    Je te suis depuis quelques années mais ce n’est que récemment que j’ai découvert qui tu étais vraiment. Chapeau bas pour ton courage, pour cette liberté que tu t’es octroyé. Je te suis du maroc avec des yeux emerveillés car je rêverai de faire ce que tu fais. Mais avec 3 enfants en bas âge, pas évident. Peut être dans quelques années, qui sait?
    En tout cas sache que je te soutiens à 1000%.. Tu fais le tour du monde mais tu restes fidèle à tes valeurs. Tu irradies une joie de vivre et surtout on sent que tu es en accord avec toi meme. Hâte de suivre tes nouvelles aventures.

    29/06/2017
  • Alexia
    REPLY

    Quel article parfait ! Tout est dit, pour moi t’es une battante tu fais des choix pour ta liberté et tu fonces…dans la vie rien ne tombe du ciel….ah si à part nos chéris qui sont déposés sur nos routes hihi…moi quand je vois ton parcours je me dis tout le temps “bon sang cette nana elle est déterminée et libre…” après ouai quand t’es dans un hamac au milieu d’une eau turquoise et moi coincée dans le métro parisien sous un temps de chien ben ouai je me téléporterais bien et je t’envie. Et c’est tellement vrai, la vie est faite de compromis et de sacrifices. Souvent les gens se demandent pourquoi j’en fais trop surtout pour le boulot. Ben ouai mais plus tu avances plus tu te mets des challenges mais tu le fais pour accéder à autre chose. J’espère que mes enfants seront des minis Linda surtout la fille hein’ n’ayant jamais peur de prendre des risques pour améliorer son état de bonheur..moi suis un peu flipette donc faudrait que je commence par stopper mes peurs et faire ce qui me tente. Continue de voyager moi j’aime te lire, vous lire, voir les photos et voyager par écran interposé. Bisous ma cherinette

    30/06/2017
  • Ma Linda, je suis d’accord avec toi sur ton raisonnement.

    Tout ce que tu entreprends depuis le début de ta renaissance est le fruit de ton courage, de ta détermination.. A travers tes écrits, j’ai toujours eu le sentiment que tu savais exactement ce que tu voulais, et que lorsque tu avais une idée en tête, tu te donnais à 1000% pour la réaliser. Je me rappelle encore du post qui évoquait ton départ à l’aventure, le “voyage de ta vie”.

    Lorsque je regarde les photos que tu publies, je me dis que tu mérites ton bonheur aujourd’hui, même si j’imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours d’être loin des gens que tu aimes. Tu le mérites car tu t’es sacrifiée pour y arriver, tu as fais preuve d’un courage énorme car ton désir était viscéral.

    Mais je pense que la baraka a sa place tout de même. Grâce à celle-ci, tu as la santé comme tu l’as mentionné. Ton voyage est beau car tu as ta bonne étoile qui ne cesse de te suivre. Rencontrer les bonnes personnes, trouver le “bon” travail, être aidée, toutes les petites choses de notre quotidien sont parfois là grâce à elle.

    Puis les personnes qui pensent que tu es chanceuse, je pense qu’elles veulent pluôt dire que tu es courageuse :) Tout sacrifier pour être sur un tout autre continent ne s’apparente pas à de la chance, mais à un courage remarquable !!

    Toujours aussi fan de ta jolie plume.

    Continues de nous faire vibrer lghzala diali.

    Love xx

    30/06/2017
  • Wondernedj
    REPLY

    Salam ma petite corne de gazelle! Oui je dis Core de Gazelle parce que je dévore tes articles avec autant de plaisir que les pâtisseries de mon enfance préférées!
    Je t’ai souvent dit que j’étais très fière de toi, de ton parcours et qu’il fallait plus de LOVALINDA dans nos vies! et j’ai moi même souvent pensé que tu avais beaucoup de chance de faire tout ce que tu fais mais pas le sens où tu serais une privilégiée gâtée plus que d’autres par la vie. C’est plutôt une façon de dire que ta vie me fait rêver. J’ai beaucoup aimé ton article parce que tu ne fais que dire une vérité universelle: qui veut trouve un moyen, qui ne veut pas trouve une excuse.
    Nous le savons tous et toutes, il est bien plus facile de se trouver des excuses que de se donner réellement les moyens de…plus facile de se cacher derrière les difficultés de la vie que d’admettre que l’on au fond pas le courage de rendre sa vie meilleure. Et je m’inclus dans le lot.
    Tu as tellement raison quand tu dis que c’est une question de priorité et ton article m’a permis de mettre en perspective mes propres priorités.
    Alors je ne sais où cela va me mener mais en tout cas, me voila avec le stylo à la main et un bloc note pour y inscrire noir sur blanc les pays que je pourrais découvrir avec ma fille et le peu de moyens que nous avons pour le moment. Je ne suis pas plus bêtes que d’autres, j’ai une voiture, je sais lire….alors pourquoi pas? Et peut être qu’au final, nous ne dépasserons pas les frontières françaises mais il y a de très belles choses à découvrir déjà ici ….alors sait on jamais, ton article aura peut être été le déclencheur d’une nouvelle aventure pour ma Nenette et moi! Who knows?
    Je plante ma graine avec l intime conviction qu’il y a toujours un début à tout, que n’est possible que ce l’on décide de rendre possible!
    Merci à toi petite Corne de Gazelle pour les souffles de vie, de rêves et de courage que tu nous envois à travers tes périples…au fond c’est peut être ca la raison de vie de ton blog: nous dire que si toi tu l’as fait, nous pouvons le faire aussi.
    NB: je demande officiellement la recette à Queen NAZIHA pour avoir réussi malgré ses 3 boulots et en tant que mère célibataire pour vous avoir donner de si belles ailes? :)
    je suis preneuse parce que j’avoue que mère célibataire c’est chauuuuuuuuuuuuuuuuud

    bisous à toi ma Linda et à très vite. mouaaaaaaaaaaaah

    02/07/2017
  • Arielle
    REPLY

    Bonjour,
    Je comprends parfaitement ton point de vue, car c’est vrai que je travaille vraiment dur pour pouvoir voyager aussi souvent. De plus, c’est grâce à mes rendements sur mon investissement dans cette SCPI : https://www.corum.fr/ que j’ai pu constituer le capital nécessaire pour financer ma prochaine escapade, mais ça, les gens ne le savent pas !

    30/08/2017

LEAVE A COMMENT