Search

Les Petites…

Home  |  Mode   |  Bons Plans   |  Les Petites…

Les Petites…

Je sors de chez Sandro et Maje, je suis dépitée. Alors que j’étais sortie à la recherche de bas à la taille de mon derrière, il s’avère que la taille 40 de ces deux marques ne me va plus. Faut que je me rende à l’évidence mes grosses fesses de méditerranéenne et mes cuisses de feignasse doivent trouver un nouveau créateur qui leur sied. Sauf que trouver des jeans et des pantalons qui soient jolis sur une fille ronde semble impossible.

Pour rentrer à la maison, me jeter de la colline du Roucas Blanc, je traverse la rue marseillaise Sainte, mon regard se pose sur la boutiques Les Petites…. Une énorme affiche annonce des soldes de mi-saison que j’avais oubliées.

J’avoue que j’avais boycotté Les Petites… depuis plusieurs collections. Entre le stand Printemps La Valentine où il n’y a jamais personne pour te donner ta taille et la boutique du centre ville 6 rue Sainte avec une vendeuse brune aux cheveux courts d’une arrogance sans nom je m’étais efforcée d’oublier cette marque. Et c’était fort dommage. Lancées par Isabelle Bénichou, les créations Les Petites… ont la faculté de nous réconcilier avec les coupes classiques, les looks d’écolières, en leur apposant quelques gouttes de glamour et de délicatesse. Avec du recul je me rends compte que toutes les pièces que j’ai achetées ces dernières années sont toujours aussi actuelles. Je rentre et tente ma chance.

Surprise je suis accueillie par une adorable vendeuse, apparemment nouvelle, contrairement aux autres elle a le sourire. Seule elle court de partout pour satisfaire tout le monde et demeure toujours serviable. Elle s’appelle Marine et elle me réconcilie 1- avec la marque 2- avec mes formes. Elle me présente pas moins de 4 bas qui tailleraient tous grands. Parfaits. Non seulement tous les 4 me plaisent mais en plus ils me vont parfaitement.

 

C’est parti pour faire brûler ma CB. Deux slims (dont un pas soldé), deux pantalons en soie, un pull et une paire d’escarpins (pas soldée) je suis aux anges. Dommage Marine, s’en va déjeuner et c’est une des habituelles snobs arrogantes de la boutique revenue de la pause déj’ qui m’encaisse. Fallait bien une ombre sur le tableau.

 

Les + :

  • L’emplacement
  • Le rapport qualité-prix
  • Les ventes privées
  • Les coupes parfaites et sublimes
  • Les matières douces
  • Le style intemporel
  • Les silhouettes classiques

Les – :

  • L’arrogance des vendeuses régulières
  • La déco insipide et la partie essayages vite étouffante
  • La non possibilité de faire un paiement en deux fois (seul un chèque plafonné à 150€ peut être différé, ridicule quand on achète pour 800€ et qu’on sait que chez Printemps on peut acheter les mêmes articles en 3 fois sans frais…)

Si vous êtes ronde et voulez faire le plein de beaux articles intemporels allez chez Les Petites… À condition d’être servie par «l’extra» Marine ou de faire abstraction de la suffisance des autres vendeuses (à moins que cet article les fasse se remettre en question). Voici mes délicieux achats à moi :

(On ne dirait pas comme ça mais cet escarpin made in Italy est bleu électrique)

Bonne soirée à toutes !

Note du 24 mai 2012 : Les responsables des Petites m’ont contactée et se sont excusées pour le comportement de la dite-vendeuse désagréable. Il s’avère qu’elle n’était juste pas dans son assiette. On l’excuse, on efface l’ardoise et on recommence à zéro sur de bonnes bases. En effet je viens d’apprendre que les équipes LesPetites… ont toutes changé et que seules des passionnées adorables ont été recrutées. Je suis contente pour la marque qui le mérite largement.
PREV

Le roi Maje

NEXT

L'été Sessùn

WRITTEN BY:

Lovalinda c'est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !

  • Adeline
    REPLY

    Très bon choix!!! Les escarpins sont très beaux! Et tu vois t’as trouvé des pantalons! Et en plus très beaux! Bisouxxxx!

    23/05/2012

LEAVE A COMMENT