Search

Les tendances p/é beauté

Home  |  Beaute   |  Conseils beaute   |  Les tendances p/é beauté

Les tendances p/é beauté

Chic et glamour, romantiques et sages, rayonnantes, colorées et sexy, les tendances beauté/coiffures de cette saison sont aussi multiples et riches que la vie des femmes. Teint, maquillage, coiffure, un vent de gaieté et de fraîcheur souffle.
Des cheveux raides au plus crépus, du teint de porcelaine au plus foncé chacune d’entre nous peut trouver son style et le sublimer parmi toutes les nouveautés que j’ai sélectionnées pour vous.
Pleins feux sur les nouveautés, où le pastel domine, inspiré des couleurs champêtres et chaudes. Chic, sage et impeccable, la beauté preppy et ses attributs indémodables seront célébrés ce printemps/été 2012.

I.Le teint parfait

A/Le teint californien

C’est le teint que j’aime !! Coup de chaud sur tous les podiums !! Mine hâlée, joues dorées, make-up solaire, il va falloir la jouer néréides fashion qui font monter la température. A grand renfort de Terracotta appliquée au pinceau sur l’ensemble du visage et bien travaillée sur les pommettes on obtient ce subtil flow ambré associé à un fard fauve et des lèvres corail. Miam !

La référence : les défilé Printemps-Été 2011/2012 Versace, Missoni, Blugirl, Just Cavalli, Max Mara, Blumarine, Aquilano Rimondi
Le choix de Lovalinda : ici

B/Le teint dragée

C’est la perfection d’un teint de porcelaine satiné à peine réchauffé d’un soupçon de blush abricot posé sur le haut de la pommette. Pour accentuer l’éclat, on le réhausse de quelques touches de nacre argentée à placer sous l’arcade sourcilière et sur l’arc de Cupidon juste au-dessus de la lèvre supérieure.

La référence : les défilé Printemps-Été 2011/2012 Rochas, Valentino, Balmain, Chloé, Dries Van Noten, Lutz, Giambattista, Elie Saab, Véronique Leroy, Hakaan
Le choix de Lovalinda : Gemey Maybelline – Fond de teint Aérien Dream Nude Mousse beige doré

C/L’overblush abricot

Ode aux eighties, ce blush en barre, très marqué se pose en V de la pommette aux tempes pour structurer le visage. Coté couleurs on n’hésite pas à le choisir abricoté ou camel comme une terre de soleil. Adapté à toutes les couleurs de peau ce flush abricot est notre terre de soleil de la saison. Doux et flatteur.

La référence : les défilé Printemps-Été 2011/2012 Vivienne Westwood, Red Label, Mulberry, Acne, Christopher Kane, Rocha, Sass&Bide
Le choix de Lovalinda : Bobby Brown – Pinceau kabuki et Laura Mercier – Fard à joues Hydratant Innocent Peach 

D/Le blush poupée

Faussement innocent et carrément séduisant, ce rose dragée se pose pile sur la pommette et remonte jusqu’au coin de l’œil pour une mine fraîche, comme au retour d’une balade en bord de mer. On diffuse la matière ni trop nacrée ni trop mate au pinceau, jusqu’à la fondre sur la peau et on décline sa bouche en ton sur ton.

La référence : les défilé Printemps-Été 2011/2012 Marc Jocobs, Christian Siriano, DKNY, Diane Von Furstenberg, Jeremy Scott, Ralph Lauren, Philosophy, Rag&Bone
Le choix de Lovalinda : Burberry – Blush Light Glow peony blush

II.La bouche aux couleurs néon

Fraîche et acidulée, la bouche s’agrémente d’un flash coloré afin de doper la bonne mine. Si comme moi vous êtes une adepte du rouge à lèvres, appliquez-le au bâton et prélevez ensuite un peu de matière avec la pulpe du doigt et tapotez sur le cœur des lèvres, pour accentuer leur bombé.

A/La bouche soda

Sous le soleil pas de rouge mais un orange incisif, moins tranchant. Ultrapigmentée cette moue-là claque sur un fond nude tout en s’affranchissant totalement du look pin-up. Flashy oui, sexy évidemment, mais sûrement pas parfaite. On applique sans contour et appliqué au doigt, la couleur explose avec nonchalance, comme si on avait mordu dans un fruit défendu et négligé d’essuyer ses lèvres.

La référence : les défilé Printemps-Été 2011/2012 Jason Wu, Jeremy Laing, Y-3, Milly, Prabal Gurung
Le choix de Lovalinda : MAC – Amplified Creme Lipstick Morange

B/La bouche éthérée

Colorée mais sans apport de matière, la lèvre se teinte de vermillon, infusé tout en délicatesse pour un résultat aérien, aussi fragile qu’un pétale de coquelicot. Pour copier ce rouge en sourdine on se munit d’un feutre à lèvres qui tatoue sans dépôt pour une sensation de lèvres nues. Fondue dans un teint monochrome, d’un beige raffiné la bouche est juste suggérée. On peut l’hydrater à l’aide d’un baume et pour un résultat plus sophistiqué on la gomme via quelques gouttes de fond de teint tapotées au doigt avant de lui appliquer un mélange de baume et d’anticernes, un truc de défilé qui garantit une tenue optimale.

Le choix de Lovalinda : PB CosmeticS – Feutre à lèvres, The Body Shop – baume pour les lèvres Pastèque, Benefit – Solution Colorante Mangue Lèvres et Joues Cha Cha tint
La référence : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Paul Smith, Nicole Farhi, Giles

C/La bouche couture

Inspirée d’un glamour hollywoodien revisité dans sa version rose shocking. Dessinée au crayon (pour obtenir un tracé parfait) et supracolorée elle exige du mat et du velouté. La bouche couture s’illustre en bichromie et est donc difficile à porter pour aller bosser. Comptez sur elle en soirée sur un teint frais et lumineux.

Le choix de Lovalinda : Pro’s Couture – Rouge à lèvres 
La référence : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Dior, Yves Saint Laurent, Thierry Colson

III.Le regard nature

Cette saison il sera pastel ou flashy aux nuances qui s’inspirent de la nature.

A/Du vert chlorophylle sur les paupières

C’est la couleur incontournable cette saison, à afficher comme un accessoire tendance. Et même passé 40 ans on peut l’oser sans hésiter à condition de l’adapter. Saupoudrée de pigments jaunes ou or, ourlé d’un fard bronze et mordoré, on habille le regard d’un BCBG revisité.
L’option la plus facile est de l’appliquer au ras des cils, à la manière d’un eye-liner, ou juste sous l’oeil, au coin externe pour allumer le regard.
L’option la plus discrète est en touches superposé à du brun pour un effet fumé ou à du vert foncé pour jouer les camaïeux.
La version verte la plus osée est en aplat sur toute la paupière mobile, dans ce cas il est indispensable de redéfinir le regard à l’aide d’un trait d’eye-liner noir ultra-fin au ras des cils. Le fard peut alors être rehaussé d’une petite touche de paillettes : cela apporte un effet de matière et favorise également la réflexion de la lumière, évitant ainsi au vert d’être trop terne. On n’hésite pas non plus à mixer poudre cuivrée et ombre taupe mate toujours en étirant  la couleur sur toute la paupière mobile en remontant vers les temps sans oublier le ras des cils inférieurs pour gagner en profondeur et créer une pointe de lumière au coin de l’œil.
Quelle que soit l’option choisie, le mascara est indispensable pour réveiller le regard. N’oubliez pas d’en mettre une pointe sur les cils du bas, afin de mieux les faire ressortir.  Sur les lèvres on joue le nude ou au contraire, on ose une couleur intense comme le rouge coquelicot.

Le choix de Lovalinda : T.LeClerc – Ombre à paupières Mono vert jade 
La référence : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Jean-Paul Gaultier, Lanvin, Carven

B/L’alternative au vert : le mauve

C’est une solution tout aussi trendy si le vert vous effraie. Cette nuance lumineuse et fraîche convient à tous les iris, particulièrement aux yeux noisette et verts qu’elle met en valeur, et aux yeux bleus qu’elle fait pétiller. À dégrader en camaïeu sur la paupière, elle permet de jouer sur les différents finis : mat, irisé, satiné. Elle se pose à l’aide d’un pinceau souple sur l’ensemble de la paupière, et peut déborder jusqu’au dessous de l’œil. Pour un effet smoky on peut combiner le mauve avec d’autres couleurs de fards comme le brun, l’or ou l’orange.
Coté accords un mascara noir et un rouge à lèvres rose contenant une pointe de bleu, en écho au mauve. Si le fard à paupières est irisé, ravivez l’éclat du visage avec un gloss ou un baume. Sur les pommettes, appliquez un flush pêche abricoté qui les réchauffe en douceur.

Le choix de Lovalinda : Guerlain – Ecrin 4 couleurs Les Roses
La référence : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Philippe Lim, Todd Lynn, Laura Biagiotti

C/L’oeil design

Le liner sixties prend un tour graphique. Tracé au feutre puis intensifié au fard ou “tiré à l’aide d’un pinceau pour agrandir un regard cerclé de noir il joue la carte rock de la saison. L’esprit d’Amy Winehouse planait sur les défilés londoniens qui ont rendu hommage à la chanteuse avec une overdose de pigments et de matière. Attention un maquillage “back to black” est réservé aux iris clairs et/ou aux grands yeux.
Comptez aussi sur l’œil Néfertiti en trait doublé ou fumé tel une réinterprétation grunge du célèbre khôl égyptien. Moins géométrique et charbonneux que l’œil Amy, l’œil Néfertiti laisse derrière lui un sillage sulfureux. Pour le réussir on commence par souligner la frange des cils en haut et bas avant d’estomper au pinceau jusque dans le creux de l’œil pour obtenir un effet fumé. Ensuite on noie l’ensemble d’une ombre encre ou on dessine au crayon les fameux traits graphiques.
Le choix de Lovalinda : YSL – Eye-liner Shocking ou Bobby Brown – Super Liner Gel Intense
Les références : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Pucci, Armani, House Of Holland, Emporio Armani, Moschino, Iceberg, Morello, Marios Schwab, Richard Nicoll, Chez Holly Fulton

D/Le sourcil boyish

Ne pas confondre “boyish” et “en friche”, l’air de rien cette broussaille qu’on voit sur tous les magazines est étudiée et nécessite quelques préparations. On n’épile surtout pas pour conserver l’aspect wild et savamment négligé. L’idée : peigner les sourcils dans le sens de la pousse, combler les vides avec un crayon ton sur ton et fixer à l’aide d’un gel transparent.
Le choix de Lovalinda : Deborah – Mascara transparent à sourcils et Benefit – kit à sourcils professionnel, Brow Zings
Les références : les défilés Printemps-Été 2011/2012 Donna Karen, Vera Wang, Proenza Schouler, Diesel, ADAM, Carlos Miele, Suno, Zac Posen, Derek Lam, Carolina Herrera

IV.Les ongles aux nuances dragée

Abricot, pistache, framboise, menthe à l’eau, jaune, rose layette… les ongles adoptent cette saison des nuances laiteuses.


A/Pour les peaux mates

Osez les teintes abricotées, en accord avec votre carnation. Elles se portent sans fausse note avec une bouche fruitée tirant sur le rose.

Le choix de Lovalinda : Chanel – Vernis June

B/Pour les peaux claires

Laissez-vous tenter par un lilas. Sur les lèvres, place à la gourmandise avec des tonalités rose vif ou groseille.

Le choix de Lovalinda : Essie – Vernis Tart Deco

C/Pour une envie de fun

Craquez pour un vert pistache, sublime avec une touche d’orange aux lèvres ou sur les paupières. Pour les artistes en herbe osez les tendres duos en french manucure.

Le choix de Lovalinda : Yves Saint Laurent – Duo Manucure Couture Edition 8

V.Les cheveux de toute beauté

Longueurs nouvelles, couleur binaire et couleurs sur mesure, cette saison le cheveu se porte comme un accessoire et sur les podiums des défilés j’y ai vu que des coiffures à adopter absolument.

A/La frange méga longue

Après la frange effilée, la mini, la carrée, voici la tendance de la frange méga longue qui balaye les cils ! Idéale pour les hésitantes, les peureuse ou les lunatiques qui, en un geste pourront la transformer en mèche à caler derrière l’oreille.

B/Le cheveu wet wet wet

Remarqué sur de nombreux défilés, l’effet mouillé est désormais de mise. On sort comme on sort de sa douche. Il faudra un gros travail de matière pour un résultat longue durée et surtout ne pas lésiner sur le produit au risque de finir avec un air de filles paumées aux cheveux gras plûtot que wet. Jouer sur la texture mouillé du cheveu permet alors de sublimer un look de bobo ou de sirène des tapis rouges, mais c’est aussi la solution pour les cheveux courts qui sont alors disciplinés.

Le choix de Lovalinda : Serie Gel Wet Look – Catwalk Session

C/Le tie&dye

Cette tendance déjà en vogue l’été dernier est de retour. Faut se rappeler qu’à la base le tie&dye c’est d’abord une couleur qu’on a laissée pousser ! Pas facile à adopter c’est donc une couleur plus foncée jusque mi-longueur qui tranche avec le reste. Celles qui en ont marre de se pointer chaque mois chez le coiffeur pour reprendre leur racine apprécieront, en plus avec l’été on devrait voir un effet solaire exagéré avec des pointes naturellement très éclaircies. Certaines oseront des extensions dégradées de rose ou de bleu ciel présentées sur pas mal de défilés mais perso je ne valide pas.

D/L’over-accessoirisation

Après les plumes de cet hiver, cette saison pas de racisme, fleurs, nœuds, tresses, strass, perles, tout est permis.
Le headband franchement mode depuis plusieurs années convoite les extrêmes. Des créations XXL telle des coiffes antiques ou compositions fleuries façon belle des champs extravertie, même le bibi n’est plus réservé aux mariées.
Et surtout dans les tendances “Saga Africa” il va falloir compter sur les turbans entêtants. Portés façon rétro comme dans les années 20 ou noués de manière ethnique chic, ils font leur grand comme-back, qu’ils soient en larges bandeaux ou grands foulards.
Enfin le diadème vu sur le défilé Roberto Cavalli réveille la petite fille qui est en nous. On le porte à la sauvage sur des cheveux longs et en désordre ou un chignon banane réalisé à la va-vite
Finalement c’est l’accessoire dans les cheveux (qui en fonction de la matière, du motif et de la couleur choisis) qui fera la silhouette.

E/La couleur aux teintes naturelles

Out les blondes platines, les rousses oranges, les cheveux bleus, noir corbeau ou autres teintes flashy. Cette saison on opte pour du naturel quand on est blonde, du cuivré si on est rousse et des marrons clairs aux reflets froids, ambrés presque vintage. Et oui c’est le make-up qui sera fou, pas le cheveu.

F/Les coupes classiques

Pas d’extravagances cette saison coté coupes non plus.

  1. Le carré se porte très court, très droit, net et bien souvent plaqué en arrière. Pour un rafraîchissement optez pour un carré bourgeois, un carré plongeant des 80s voire un carré très mutin au dessus des oreilles
  2. Les longueurs sont naturelles, une sorte de décoiffé “au saut du lit” juste un peu wavy-rétro ou lisse à tout prix type baguettes japonaises voire bouclé façon coupe afro
  3. La queue de cheval se porte haute ou basse sans intermédiaire, parfaite avec un look wet elle peut être aussi comme “gelée” tant elle a été texturisée
  4. La raie est asymétrique, de coté, graphique et permet de jouer naturellement avec les longueurs
  5. La coque c’est la signature de la saison, cette houppette gonflée à bloc fait gagner 5 cm mais nécessite un certain doigté


En conclusion cette saison les tendances beauté et coiffure sont avant-gardistes. Il faudra mettre l’accent sur les partis pris et les expérimentations, ne jamais se retenir.
Audacieux, radical et contrasté, le catwalk beauté nous invite à basculer “on the wild side”. Cosmopolites et globe-trotteuses ne sont pas oubliées puisque les tendances mixent aussi les influences et les époques pour un cocktail beauté allant de l’Égypte Antique à la côte ouest des États-Unis en passant par la Rive Gauche parisienne ou les rues grungy de Londres.
Fards pastel, diadème fashion, coupes sauvageonnes la saison est juste pepsy et réjouissante . À nos trousses de toilettes !

Merci aux derniers numéros et sites de Grazia, Elle, Votre Beauté, Femme actuelle et Closer pour les infos et photos

PREV

L'atelier du sourcil

NEXT

Le site Vente-Privée

WRITTEN BY:

Lovalinda c'est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !

  • Lilo
    REPLY

    tu as bien raison jai fat un tie and dye il y a deux semaines chez ma coiffeuse et jen suis ravie!!!jvois qu’on se retrouve encore ;)

    21/04/2012

LEAVE A COMMENT