Search

Le blond aux brunes

Home  |  Beaute   |  Conseils beaute   |  Le blond aux brunes

Le blond aux brunes

Je reçois de plus en plus de messages sur le pourquoi du comment j’arbore cette couleur de cheveux qui à l’unanimité semble vous plaire. Vous êtes en effet nombreuses à succomber à la tentation du cheveu clair alors que comme moi vous êtes brune au naturel. Donc si ça vous dit de connaître la genèse et les secrets de ma chevelure blonde mi cannelle mi caramel vous avez cliqué sur le bon article.

Les origines de mon blond

De février 1982 à février 2008

J’ai toujours été anti-coloration et pro-naturel à tout prix. Je pense que ça vient du traumatisme du henné que ma mère m’a mis sur la tête pendant mon adolescence. Pour rendre ma chevelure plus brillante j’avais accepté qu’elle me fasse un masque capillaire de cette plante mais le résultat faisait tellement blédarde que je l’ai maudit (le henné pas ma mummy hein). C’est depuis cet horrible acajou que je m’étais promise de ne jamais plus faire de couleur et de garder mon brun naturel quand il reviendrait.

De février 2008 à septembre 2008

Sauf qu’à 25 ans je me suis installée à Nice, la ville du soleil, des cheveux clairs et du salon de coiffure Unik (13 Rue Alberti  06000 Nice). Ils savaient me faire un brush et des coupes parfaites alors pour mes 26 ans je leur ai fait confiance et je me suis offerte un balayage blond-chocolat. Au fil des mois le coloriste du salon prenait de plus en plus de mèches et je voyais se décolorer à vu d’œil mes cheveux. Du chocolat je suis passé au cannelle puis au caramel mais toujours en restant sur un marron naturel.


De septembre 2008 à février 2010

J’arrive à Marseille. Crise existentielle sur un coup de tête j’ai envie de retrouver ma couleur naturel. Sauf que je deviens brune, mais genre noir presque corbeaux. Traumatisme, pleurs, mes cheveux longs, ondulés, blonds caramel laissent place à un carré noir aux reflets bleus !! J’avais choisi un salon où il était écrit ‘Spécialiste du cheveu difficile’ (Hair-Nautic 5 Rue République, 13002 Marseille) et l’incompétence du coiffeur fût flagrante. Brushing raté, couleur extraterrestre, gentillesse inexistante bref mon installation à Marseille restera dans les annales capillaires.

Au final je m’y fais (parce que ça plaît) mais au bout de quelques semaines c’est l’envie de retrouver mon chocolat qui revient encore, forcément. Nouveau salon au pif (Jean-Claude Biguine – 43 Rue Francis Davso, 13001 Marseille), nouvelle cata, le coiffeur me fait un brushing horrible et en plus je me retrouve avec des reflets acajou… Je n’ai plus que mes larmes pour pleurer. Ce qui est fou c’est quand tu dis au coiffeur que ce n’est pas du tout ce que tu voulais mais qu’il met la faute sur les forces intersidéral de l’univers et que tu paies le prix fort. Depuis quand un chocolat vire vers le bleu ou le roux ? Allez, une adresse en plus à éviter.

D’octobre 2008 à avril 2010

Heureusement je suis tombée sur le salon La Suite (143 Rue Rome – 13006 Marseille), par hasard, qui a alors petit à petit effacé les horribles reflets acajou dont je suis allergique. J’ai retrouvé mon brun naturel. Mes brushings étaient toujours incroyables. J’avais adopté le salon et j’ai même demandé aux coiffeurs de me blondir pour mon mariage.

D’avril 2010 à septembre 2010

Je suis blonde-caramel clair ! Ça me change c’est fou. Je tiens tout un été ainsi mais en septembre 2010 crise existentielle, je veux revenir au brun.

De septembre 2010 à aujourd’hui

La coiffeuse de La Suite réussit mon brun mais rate ma coiffure, ma frange n’est pas comme je l’espérais. Il ne m’en faut pas plus pour rayer le salon de mon carnet d’adresse. Après avoir été déçue chez Casa Capelli (24 rue Lulli, 13 001 Marseille) et vécu un cauchemar chez Chez Joce (55 Cours Julien  13006 Marseille) soit disant les meilleurs de la planète Mars, en me baladant je tombe sur la vitrine du Mod’s hair (102 Rue Paradis, 13006 Marseille), je rentre et je sens immédiatement une atmosphère positive où le cheveu est roi. Je ne me trompe pas. Je suis comprise, toujours bien coiffée à la sortie et les prix sont ‘normaux’. Je me sens en confiance alors je me laisse tenter et reviens au blond.

Les étapes de la coloration

Je ne suis pas coiffeuse (malheureusement pour mon banquier) et je ne comprendrais jamais ces filles sans formation qui se font des colorations seules à la maison. Pour moi colorer un cheveu est un métier sur lequel on ne badine pas. Il faut dire qu’entre mon henné, mon noir bleu et le chocolat acajou que j’ai fait endurer à mes cheveux aujourd’hui je ne veux plus me planter.

Je sais comme il est difficile de trouver un bon coiffeur-coloriste. Mais il y a des signes qui ne trompent pas. Si vous êtes brune et que le coiffeur vous dit que

  1. vous allez sortir du salon blonde de la racine aux pointes dès la première séance
  2. blondir ses cheveux est à faire en hiver
  3. votre racine sera inapparente
  4. son travail ne durera qu’une heure maxi ou que
  5. votre cheveu devra éviter le soleil, la mer et les piscines
FUYEZ : ce coiffeur est incompétent.

Devenir blonde prend du temps et au moins 3 séances entre 100 et 170€ chacune selon le salon. Autant dire que si on n’a pas les moyens on oublie (à moins de vouloir ressembler aux cagoles ou ‘racaillette’ des quartiers qui se décolorent les cheveux à l’eau oxygénée). Exhiber une chevelure d’or coûte de l’argent. Laetitia une des fabuleuses coloristes du salon Mod’s hair (102 Rue Paradis, 13006 Marseille) m’a donnée les trucs et astuces qu’elle fait sur ma gouffe.

Étape 1 :

la base de 7.1 en racine (elle utilise celle de Magirel by L’Oréal) pour pas que ça jaunisse et que j’ai un effet cendré

Étape 2 :

le balayage en ‘surfer’, une technique de balayage fondu californien qui ne fait pas de démarcation à la racine (elle utilise ici un oxydant 30 volumes, c’est à dire une poudre travaillée avec un oxydant à 30 volumes)

Étape 3 :

la patine au bac en diacolor pour un reflet nacré afin d’effacer les halos roux (elle utilise la nouvelle gamme Diacolor 9.13 Diarichesse)

Je suis incapable de vous traduire ce charabia mais si le coloriste que vous croisez comprend c’est qu’il n’est pas si mauvais alors tentez… Mais n’oubliez jamais qu’un coiffeur n’est pas un magicien, sa technique compte mais votre entretien aussi. Par exemple le cheveu décoloré a besoin de soleil et vacances pour s’oxyder naturellement, de soins pour les nourrir et vos racines doivent rester beaucoup plus foncées que vos pointes pour rappeler vos sourcils (parce qu’on ne teint pas ses sourcils par pitié)…

L’entretien

Quand tous les mois on se rend chez le coiffeur passer une patine, faire ses racines, le cheveu s’abîme quand même plus vite même on coupe régulièrement les pointes. Pour garder un cheveu brillant et éviter l’effet paille je lui offre alors des shampoings nourrissants tous les 3 jours, je fais un masque à chaque lavage et parfois je le laisse poser 48h ! Mais surtout je ne lésine pas sur le budget coiffure. Si vous me suivez depuis le début (sinon cliquez ici pour savoir de quoi je parle) vous savez que pour moi c’est le cheveu qui rend belle, alors pour vous aimez toujours plus, ne comptez pas quand il s’agit de lui.

L’avenir de la brune blonde

La semaine dernière j’ai rencontré Stéphane (Studio Coloriste – 68 Rue Paradis, 13006 Marseille) LE coloriste des stars marseillaises (Juliette Binoche, Miss Duel, Rebecca Hampton et tout le casting de ‘Plus belle la vie’). Et depuis notre entrevue puis son travail d’éclaircissement sur ma crinière je suis certaine d’une chose : je ne veux plus être brune. Définitivement, quand on a le teint mate, les reflets blonds adoucissent les traits du visage. L’or au cheveux redonne en plus de l’éclat au teint et met toujours l’iris en valeur. J’aime ce côté sophistiqué et unique qu’offre un balayage, en fonction de la lumière je suis toujours différente et ça, ça n’a pas de prix…

PREV

Les chouchous de Marie

NEXT

L'atelier du sourcil

WRITTEN BY:

Lovalinda c'est moi Linda une globe-trotter, qui depuis le 1er août 2011 met en ligne ici son bloc-note mode et beauté, son carnet de cuisine et le journal de ses voyages et sorties. Des passions qui vous veulent du bien !

  • t’es sublime en blonde.

    10/03/2012
  • So
    REPLY

    Quel post détaillé. Si j’ose passer de brunette à blonde, je suivrai tous tes conseils. Le blond te va très bien et ces boucles sur tes derniers post, love it <3

    11/03/2012
  • Lilo
    REPLY

    voilà la reponse à mon precedent post ;)

    14/03/2012
  • Sofia
    REPLY

    Dis moi Linda, pour te suivre sur twitter, on doit avoir un compte twitter, c’est ça?

    15/03/2012

LEAVE A COMMENT